« La maladie me libéra lentement : elle me conféra du même coup le droit à un bouleversement complet de toutes mes  habitudes ; elle me permit, elle m’ordonna l’oubli, elle me  fit le cadeau de l’obligation à la position allongée, au loisir, à l’attente et à la patience…mais c’est cela justement qui s’appelle penser … »  

Nietzsche - « Ecce homo »

Photo : Ursula Kraft

DE MONICA ESPINA

 

Un spectacle opéra-photo qui laissera une trace inattendue et différente de l’expérience difficile de la maladie.

 

Conception, texte et mise en scène Monica Espina

Installation et production visuelle, Ursula Kraft 

Création sonore, Bernard Valléry

Avec Marion Bottollier, comédienne

Avec la voix de Delphine Cogniard 

Et les comédiens amateurs Paula Albouze, Hélène Cousin, Nora Hachani,  Véronique Mamba, Cécile Poncini,

Thérèse Rivière, Jean- Luc Wertenschlag

 

CRÉATION

Vendredi 9 octobre 2015 • 20h

Le Tarmac

 La scène internationale francophone

159 Avenue Gambetta 75020 Paris

 

Samedi 17 octobre 2015 • 14h et 15h30

Pavillon Carré de Baudouin

 121 Rue de Ménilmontant 75020 Paris

 

La Femme d’après pense à soi et à sa vie. Elle se permet de se débarrasser des vieilles peurs. Elle parcourt le mystère de se découvrir autre.  Elle est capable de créer, d’inventer, de dépasser ses limites et d’accomplir des rêves oubliés.

 

Il ne s’agit pas de psychodrame ni d’art thérapie, mais de traiter les moments vécus pendant les traitements comme un voyage duquel on revient changée, avec des interrogations, des peurs mais aussi des découvertes.

 

Des femmes prennent la parole et ouvrent leur imagination pour traiter des thèmes comme la féminité, le corps, le regard de l’autre, la filiation.

 

Au bout de ce projet il y a la création en octobre 2015, dans le cadre d’Octobre Rose, d’un spectacle opéra-photo qui laissera une trace inattendue et différente de l’expérience difficile de la maladie.

 

Monica Espina

 LAISSEZ VOS COMMENTAIRES

Vous avez assisté à une représentation et souhaitez nous laisser un commentaire. Merci c'est ici :  

 
La Femme d'après
La Femme d'après

Création au Tarmac - Paris 20ème Photo Ursula Kraft

La Femme d'après
La Femme d'après

Création au Tarmac - Paris 20ème Photo Ursula Kraft

La Femme d'après
La Femme d'après

Création au Tarmac - Paris 20ème Photo Ursula Kraft

La Femme d'après
La Femme d'après

Création au Tarmac - Paris 20ème Photo Ursula Kraft

1/4

Quelques images de la création

La création du spectacle La Femme d'après est l'aboutissement du principal volet d'un projet global élaboré dans le cadre du programme régional culture à l'hôpital.

Présentation du projet global

À quoi servira votre soutien ?

 

Nous avons obtenu des financements pour mener les premières phases du projet que sont le travail en atelier avec le groupe de volontaires et le travail d’écriture qui s’étendent sur une année. Malgré de nombreuses limites budgétaires, le spectacle pour la scène est produit avec un déficit qu'ils nous est difficile d'assumer. 

 

De plus, la deuxième phase de diffusion d'une oeuvre sous la forme dúne installation indépendante n'a pu voir le jour.

 

Aujourd’hui nous avons besoin de votre soutien pour financer :

- la consolidation du budget du spectacle,

- la création d'une installation mobile qui s’adressera égelement au plus grand nombre et sera objet de sensibilisation. Une dimension INDISPENSABLE AU PROJET et à laquelle nous tenons beaucoup !

Pour ce projet nous avons lancé
u
n appel à soutien

 

Remplissez le formulaire ici et adressez votre paiement comme suit :

 

Par chèque établi à l'ordre de Quebracho Théâtre 

> chèque à adresser à : 
Olivier Chevalier 
146 rue André Karman

93300 Aubervilliers 
France

Par virement 
en précisant votre NOM dans la référence 
> Identifiant national de compte bancaire - RIB 
Banque 10278 - Guichet 06049 - N° compte 00033453241 - Clé 91 
CCM PARIS 19 PL DES FETES 


IBAN (International Bank Account Number) 
FR76 1027 8060 4900 0334 5324 191 
BIC (Bank Identifier Code) 
CMCIFR2A 


Titulaire du compte (Account Owner) 
ASS THEATRE QUEBRACHO

Domiciliation 
CCM PARIS 19 PL DES FETES

 

Accédez au formulaire de soutien de La Femme d'après

 

Votre soutien sera mentionné sur les pages en ligne consacrées au projet

Quatre courtes histoires petits exemples de ce qui se trame en atelier

Attention ! Ces histoires ne sont pas forcément celles de celles qui les racontent et ces petits clips sont des pistes de travail, des sortes d'exercices mais ne sont pas un extrait du spectacle à venir >>>

VIDEO #2 à découvrir

"Premier souvenir de sa féminité"

VIDEO #2 à découvrir

"Premier souvenir de sa féminité"

VIDEO #3 à découvrir

"Premier souvenir de sa féminité"

VIDEO #4 à découvrir

"Premier souvenir de sa féminité"

Une proposition de la compagnie Quebracho Théâtre
Direction Monica Espina

 

Un projet adressé à tous et réalisé par et avec des femmes en rémission d'un cancer du sein

 

 

La Femme d’après est un projet artistique construit avec des femmes en rémission d’un cancer du sein pour un large public.

 

La Femme d’après pense à soi et à sa vie. Elle se permet de se débarrasser des vieilles peurs. Elle parcourt le mystère de se découvrir autre.  Elle est capable de créer, d’inventer, de dépasser ses limites et d’accomplir des rêves oubliés…

 

Il ne s’agit pas de psychodrame ni d’art thérapie, mais de traiter les moments vécus pendant les traitements comme un voyage duquel on revient changée, avec des interrogations, des peurs mais aussi des découvertes.

 

Des femmes prennent la parole et ouvrent leur imagination pour traiter des thèmes comme la féminité, le corps, le regard de l’autre, la filiation.

 

Au bout de ce projet il y aura la création en Octobre 2015, mois du cancer du sein, d’un spectacle et d’une installation qui laisseront une trace inattendue et différente de l’expérience difficile de la maladie.

Monica Espina

 

 

 

Pourquoi un appel à soutien ?

 

La Femme d’après est un projet artistique avec des femmes et un homme en rémission d’un cancer du sein. Une dizaine de personnes qui se sont engagées dans un atelier sur une année pour partager leurs expériences "du voyage à travers la maladie" et produire une oeuvre commune avec l'aide d'artistes professionnels.

 

Aujourd’hui nous avons besoin de votre soutien pour donner vie à la création d’un spectacle et d’une installation qui restitueront les paroles de ces femmes et de cet homme devant le plus grand nombre. 

 

La Femme d'après (la maladie) n’est pas celle d’avant, et entend bien le faire savoir : un message pour la vie, avec bonne humeur, sensibilité, humour et profondeur.

 

 

 

A l’origine du projet

 

Après rémission d’un cancer du sein, Monica Espina, metteure en scène de la compagnie Quebracho Théâtre, décide de partager l'expérience du "voyage à travers la maladie" avec d’autres femmes et de construire un projet artistique qui faciliterait le délicat moment « du retour au corps et à la vie ».

Elle souhaite ainsi proposer à des femmes atteintes d’un cancer du sein de mettre en commun leurs expériences et ressentis autour de la maladie et de s’engager dans une création commune.

 

A la suite de contacts pris avec le service d’oncologie du Professeur Lotz à l’Hôpital Tenon, il est décidé que le projet conçu et porté par Quebracho Théâtre sera réalisé avec l’étroite collaboration des équipes des Hôpitaux universitaires Est Parisien.

 

 

 

Objectifs du projet

 

Faciliter le retour au corps et à la vie

Le projet prend ainsi la forme d’un atelier de création théâtrale et plastique et devrait aboutir à la production commune d’un spectacle pluridisciplinaire (théâtre, image, son) avec pour objectif de faciliter le « retour au corps et à la vie » pour ces femmes en rémission d’un cancer du sein. 

 

Reconsidérer la maladie comme une expérience et non pas une identité

Ainsi par la mise en mouvement, l’utilisation du corps, du souffle, l’exploration des capacités créatives et un engagement dans un projet à terme, il sera proposé aux femmes participant à l’atelier de reconsidérer la maladie non pas comme une identité mais comme une partie de la vie, une expérience de laquelle on sort transformée.

 

Continuer à regarder devant soi

L’implication dans un processus de création et le passage à la scène laisseront pour chaque femme engagée dans le projet une trace sensible du voyage à travers la maladie permettant de continuer à regarder devant soi.

 

Changer le regard des autres

Par la composition d’une œuvre commune et la fabrication d’un objet artistique pouvant être présentés à un large public, le projet invitera chacun à poser un regard différent sur la maladie et les malades.

 

Participer à la prévention

Les œuvres produites participeront à une forme de prévention en sensibilisant les publics à la nécessité du dépistage avancé du cancer du sein.

 

Des femmes, quelques hommes, le faire savoir

Initialement conçu pour des femmes, le projet accueille également un homme en rémission d’un cancer du sein. Il est en effet peu su que ce cancer peut, de façon marginale (moins de 1% des cancers du sein), toucher les hommes.

 

 

 

Mise en œuvre

 

D’octobre 2014 à octobre 2015 et prolongement au delà si le financement participatif le permet.

 

PREMIÉRE PHASE FINANCÉE À PERTE

1 ATELIER DE CREATION THEATRALE +1 TEXTE

> Un temps de prise de contact avec des patientes s’est fait par l'intermédiaire de la direction de la communication et des équipes médicales et soignantes de l’hôpital Tenon.

> Un temps de travail en atelier avec une dizaine de femmes et un homme volontaires est en cours. Ces séances fonctionnent comme un atelier d'exploration avec des adultes amateurs (découverte du corps, de la voix, de la respiration, exercices divers, exercices d'expression). La parole de ces femmes recueillies en atelier, servira de base à la construction du spectacle et à l’écriture d'un texte.

  

 

DEUXIÈME PHASE OBJET DE l'APPEL À SOUTIEN

 1 CREATION COMMUNE -  SPECTACLE VISUEL ET SONORE POUR LA SCÈNE

> Un temps de création aboutira à des représentations sur scène où tous les éléments (plastiques, sonores, textes) seront intégrés et formeront un tout avec un chœur constitué du groupe de femmes et la participation d’une comédienne professionnelle qui dira les textes les plus sensibles écrits à partir du travail en atelier.

 

Représentations prévues de la création sur la scène de l’Auditorium du Pavillon Carré de Baudoin - PARIS 20e en octobre 2015.

 

1 INSTALLATION MOBILE

> Une fois les représentations terminées, le spectacle sera transformé en installation sonore et visuelle qui sera exposée dans des halls d'hôpitaux et des lieux culturels afin de prolonger l'action de sensibilisation dans le temps et participer à la prévention du cancer du sein.

       

 

 

Qui sont ceux et celles qui sont engagées dans le projet ?

 

DES FEMMES ET UN HOMME VOLONTAIRES EN RÉMISSION D’UN CANCER DU SEIN

Premiers bénéficiaires de l’action et également engagé(e)s dans le projet
elles et il sont une dizaine qui participent à l’atelier et au spectacle.
Elles et il sont d’âges et de parcours différents. Elles et il sont chacun(e) La Femme d’après.

 

Voici les visages de ces Femmes et de cet Homme d’après (durée 1 minute) >>>

 

 

 

 

DES ARTISTES PROFESSIONNELS QUALIFIÉS

 

Monica Espina, metteure en scène, auteure, directrice artistique

Elle conçoit le projet, l’initie, dirige l’atelier, le jeu, écrit et met en scène.

Formée au jeu et à la mise en scène en Argentine, où elle est née et en France où elle vit et travaille principalement, elle est directrice artistique et metteur en scène de la compagnie Quebracho Théâtre dont elle développe l'activité à partir des écritures contemporaines et de la recherche des nouvelles formes théâtrales pluridisciplinaires. Elle est également qualifiée sur les questions de formation des amateurs et des professionnels. Plus d'information : www.quebrachotheatre.com

 

 

Ursula Kraft, artiste plasticienne. Installation scénographique et production visuelle

Pour le projet, Ursula Kraft, artiste plasticienne, fait une recherche sur l'image médicale selon le principe du voyage fantastique exploré en atelier avec le groupe de femmes. Elle réalise l'installation scénographique et la production visuelle.

Ursula est née à Stuttgart en Allemagne. Elle vit et travaille en France depuis 1988. Ursula Kraft expose dans des galeries et institutions renommées en France, en Allemagne, en Angleterre et aux Etats-Unis et collabore pour des commandes publiques et des travaux pluridisciplinaires dans divers champs de la création artistique, de la scénographie et de l’architecture.

Plus d’information : www.ursulakraft.com

 

 

Bernard Vallery, création sonore

Pour le projet il proposera des enregistrements, des prises de son des différents lieux de l'hôpital afin d’enrichir le travail en cours, la création à venir et l’installation sonore.  

Après sa formation au Théâtre National de Strasbourg, Bernard Vallery a travaillé avec de nombreux créateurs reconnus à la création sonore de spectacles de théâtre, de danse et de marionnettes. Il collabore également à la conception sonore muséographique.

 

 

UNE STRUCTURE PROFESSIONNELLE PORTE LE PROJET

 

Quebracho Théâtre – Compagnie professionnelle

La compagnie Quebracho Théâtre, association créée en 1996, développe son activité dans les champs du développement artistique, de la  création, de la production et de la diffusion de toutes formes d'expression artistiques,  ainsi que de l'initiation et du perfectionnement des amateurs et des artistes professionnels. Monica Espina, directrice artistique et metteure en scène, conçoit et met en scène les créations et collabore à l’action culturelle et aux chantiers de formation et de sensibilisation mis en place par la compagnie.

 

En collaboration avec les équipes médicales et soignantes du service d’oncologie du Pr Lotz, du service d’oncologie et de radiothérapie du Pr Touboul, du service de chirurgie gynécologique et mammaire du Pr Daraï, de l’unité de chirurgie plastique reconstructive et esthétique du Dr Atlan et de la direction de la communication de l'hôpital Tenon à Paris – Hôpitaux Universitaires Est Parisien.

 

 

 

Ils nous soutiennent

 

Une mention toute particulière et un grand merci à Elisabeth de Senneville.

#0 - Présentation du groupe de Femmes

Pourquoi un atelier avec des femmes en rémission ?

Le choix d'intervenir au moment de la fin des traitements correspond à une étape reconnue comme critique par les équipes médicales. Pour ces femmes, ce moment de vie est particulièrement délicat et sensible. La maladie a bouleversé l’existence et le rapport au corps et, parfois, abouti à des ruptures professionnelles, affectives, sociales. Cette étape critique de la fin du traitement est aussi le moment d’un retour au corps et à la vie, une vie forcément différente. Avec le corps meurtri la femme devra se préparer aux longues et angoissantes années des contrôles pendant lesquelles un cordon invisible la liera en permanence à l'hôpital. Comme un cosmonaute qui flotterait dans l'espace relié au vaisseau.

Associer des femmes atteintes par la maladie implique évidemment une disponibilité et une possibilité de maîtriser son emploi du temps, ce qu’il serait difficile de demander à des personnes en cours de traitement.

Pourquoi une proposition artistique ?

Parce que nous ne sommes pas seuls à penser : - que d’échapper à une vision purement rationnelle et scientifique de la maladie peut être utile, - qu’il est sympathique et utile de proposer une pratique artistique de qualité à des personnes dites fragilisées - que  la culture peut être aussi présente dans le monde hospitalier.    

Est-ce que je serai informé des dates de représentation du spectacle et de l'installation ?

Quelque soit le niveau de votre soutien financier, vous serez personnellement informé des dates de création du spectacle et de l'installation.

Please reload

En partenariat avec la direction de la Communication des Hôpitaux Universitaires Est Parisien - Hôpital Tenon, Le Tarmac - La Scène internationale francophone

Avec le soutien de la Direction Régionale des affaires culturelles d’île-de-France – Ministère de la Culture et de la Communication et de l’Agence Régionale de Santé d’île-de-France dans le cadre du programme régional “Culture et santé”, d'Elisabeth de Senneville, du Collectif Curry Vavart, de la mutuelle MACSF de la GMF, de la Mairie de Paris 20ème arrondissement et du Carré de Baudoin 

 

ainsi que de Liliana Andreone, Annie Arnal, Brice Beaugier, Jean-Marc Bernard, Ines Bernard-Espina, Patrick Blauwart, Florence Bottollier-Eid, 

Andréa Chevalier-Jourdy, Philippe et Florence Chevalier, Nathalie, Aude et Pascal Chevalier, Marie-Cécile Cloître, Philippe Cuomo, Claire Dehove, 

Céline Fouix, Estelle François-Prigent, Pierre Ginsburger, Clémentine Gisquet, Sophie Hélaine, Lisa Jacobs, Jörgen Johansson, Meret Kraft, 

Jean-Louis Laporte, Henri Lataillade, Christine Le Pen, Florence May, Anne-Marie Morice, Cécile Poncini, Marianne Pons et Vincent Kettler, 

Sophia Sebille, Madeleine Tavernier, Claire Vérillaud